Le choix d'un arc

La raison d'exister d'un arc est de projeter une flèche le plus efficacement possible vers une cible.

Il existe globalement trois types d'arcs : l'arc droit, l'arc à double courbure (recurve), l'arc à poulie (compound).

Un arc est constitué au minimum d’une corde, d’une poignée et de deux branches, il peut être droitier, gaucher, ambidextre, d'une pièce ou démontable et fait de matières diverses : en bois, en métal, en fibre de verre, carbone, en matériaux composites d'origine animale...

Les seules les limites sont celles de l'imagination humaines, des avancées technologiques, de la diversité des buts à atteindre.

Cela explique la grande pluralité dans le choix des arcs.

Il peut aussi être doté d'accessoires permettant d'optimiser le tir et de le rendre le plus efficace possible.

Suivant la discipline, la présence d'un viseur peut déterminer la catégorie dans laquelle tirera l'archer.

 

Voici quelques arcs.

 

L'arc droit (ou long bow):

Souvent en bois, il est nu (ni viseur, ni repose-flèche, ni clicker, …).

un arc traditionnel de grande taille (2 mètres)

Les puissances du longbow vont globalement de 25 à 60 livres.

Formé d’un seul bloc, il est fabriqué en bois d’if, de buis ou en lamellé collé. C’est un arc médiéval d’origine anglaise au tir instinctif, il ressemble à l'arc primitif utilisé autrefois comme arme de guerre et de chasse, il a une seule courbure de branche. Au repos il est droit.  

Pas de systéme de visée, et autres accessoires. 

Son poids, autour de 600G le rend particulièrement  maniable, son utilisation  peut être  limitée en forêt vu sa grande taille.

Cet arc  utilisé en Tir en Campagne ainsi qu'en Parcours 3D et Nature est réputé ne pardonner que peu les  erreurs.

Les flèches utilisées  sont souvent en bois (obligatoire pour les compétitions).

 

Les flèches sont obligatoirement en bois pour la compétition

L'arc à double courbure (recurve)

C'est aussi un arc nu, en général en bois, qui est généralement utilisé pour la chasse.  Il est plus court que le longbow et plus maniable sous bois. Ses branches dessinent une double courbure qui donnent une plus grande souplesse  et offrent une plus grande vitesse à la flèche.  Sa poignée est plus massive.

Il peut être monobloc ou démontable auquel cas ses branches sont interchangeables, il est possible ainsi de faire varier sa puissance.

 

L’arc recurve monobloc est réalisé en une seule pièce, souvent en bois et est souvent préféré par les amateurs d’arc traditionnel.

 Il s’utilise en tir instinctif il peut être agrémenté d’accessoires optimisant son utilisation, comme un stabilisateur, un viseur, des amortisseurs de vibrations... Il existe en différentes tailles et différentes puissances, allant jusqu’à 40 livres pour du tir de loisirs adulte.

 

Les flèches utilisées sont en aluminium ou en carbone. Il n'a pas de repose-flèche mais un tapis d'arc.

Arc nu ou barebow

Caractéristiques techniques : Utilisé lors de certaines compétitions de tir en campagne, l’arc nu est un arc traditionnel, recurve ou longbow, dont le tir se fait sans ajout d’équipement comme un viseur, stabilisateur, indicateur d’allonge ou marque de visée. L’arc est dépouillé de ses accessoires, .sauf éventuellement le button-berger???

Les caractéristiques des tailles et puissances, ainsi que les réglages correspondent aux arcs classiques.

C'est un bon moyen d’apprentissage de tous les aspects du tir instinctif.

 

L'arc classique, ou arc olympique

L'arc classique peut être soit monobloc, ou démontable.

L'arc peut être fabriqué intégralement en bois. Les arcs de haut niveau ont une poignée métallique (aluminium, magnésium) moulée ou usinée. Les branches sont fabriquées en matériaux composites (fibre de verre - bois, céramique - carbone, ...).

Il a des accessoires : viseur, stabilisateurs, repose-flèche, clicker ...

 Arc de compétition

 

Caractéristiques techniques : Chaque type d’arc à sa compétition, mais l’arc officiel des Jeux olympiques reste le recurve. La compétition se fait sur cible indoor ou en extérieur  : fédéral, FITA.  

L'arc à poulies, ou compound

L'arc à poulies est un arc nouvelle génération, qui utilise une puissance beaucoup plus importante pour propulser la flèche, grâce à un système de poulies, qui démultiplie la force à exercer pour tendre l'arc.

Le système de démultiplication permet à l'archer de pouvoir pendant de longs moments tenir facilement la visée. 

 

Ce type d'arc est souvent 2 fois plus puissant que l'arc olympique.

Arc à poulies nu : Il est particulièrement utilisé en tir nature et 3D, il s'utilise sans viseur, ni stabilisation , ni décocheur.

 

 

 

Arc à poulies avec viseur

Il est plus précis, avec un œilleton de viseur grossissant et un décocheur mécanique.

 

 

Arc de chasse

Tous les arcs, recurve, longbow ou compound peuvent devenir des arcs de chasse. Tout dépend du gibier à atteindre et du goût de l’archer. La différence se fera aussi dans les flèches qui pourront être équipées de pointes coupantes en acier. 

Les puristes choisiront plutôt les arcs traditionnels longbow ou recurve privilégiant le tir instinctif.

 

L’arc à poulies (compound) a été créé en Amérique du Nord pour la chasse et certains, très puissants permettent de chasser de gros gibiers, comme le sanglier. La position de visée peut être tenue plus longtemps.

L’arc japonais ou Yumi

Le Yumi est un arc japonais traditionnel qui est utilisé pour pratiquer un art martial appelé Kuydo, héritage des Samouraïs. Fabriqué originairement en bambou, la fibre ou le carbone sont tolérés. L’arc est exclusivement tenu de la main gauche et sa poignée asymétrique se trouve dans le tiers inférieur. L’arc très grand dépasse les deux mètres et est privé de tout équipement.

La flèche japonaise s’appelle le Ya.

Elle peut être en bambou aluminium ou fibre de carbone.

 

Arc mongol Clic
Arc mongol Clic

Un arc composite est le nom générique donné à un type d'arc fabriqué à partir de matériaux disparates assemblés selon une technique semblable, commune à différentes peuplades d'extrême Orient, d'Asie centrale, et du Moyen-Orient.

Les arcs assyriens, turcs, yuroks, égyptiens, japonais, coréens, apaches, eskimos constituent la vaste famille des arcs dits, composites.

L'arc mongol (Lien): arc très court et très puissant utilisé souvent à cheval avec un anneau de pouce pour décocher.

Arc amérindien. Clic
Arc amérindien. Clic

Les arcs et flèches des peuples amérindiens étaient très variés faites un clic  sur l'image de droite pour une découverte.

 

 

Conseils pour choisir son arc
Choisir un arc de compétition : source FFTA

Un archer choisira un arc en fonction de son niveau, de sa force, de son goût, de son désir de participer à des compétitions si oui du type de compétition...

Lien sur l'image.

 

 

 

 L'archer choisira un arc en fonction de sa force physique, de son niveau technique, de l'usage souhaité, des conditions d'utilisation, de la cible à atteindre, de son goût...

Si l'on doit toucher 60 fois une cible de 40 cm à 18m dans une salle parfaitement éclairée et chauffée, ou chasser un ours de 250 kg par -18 degrés et se cachant à genou derrière un rocher on n'utilisera certainement pas le même matériel, ni les mêmes techniques.

 

Même si l'arc est important c'est surtout l'archer qui importe.

La pratique du tir à l'arc lui apprendra qu'il est seul responsable de ses résultats.

Qu'il soit dans un cadre de loisir, en compétition, à la chasse, l'archer derrière son arc, toujours seul face à lui même, cherche toujours à repousser ses limites.

S'il parvenait à les atteindre il ne serait plus perfectible donc parfait : vaste programme !!!

 

Visiter les pages archerie.

Arcs accueil    Débuter   Tir nature   Tir 3D    Tir Campagne (field)    TAE   Arc Trap    Arc à cheval    Choix d'un arc  Cartes  Evénements Sites amis